Hommage a M.r le marquise dè la Fayette

 
Lunghezza   cm.
Apertura      cm.
Stecche       
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ringrazio M.r Pierre- Henri Biger per l'aiuto ricevuto 
 
Hommage
 a M.r le marquise dè la Fayette
 

AIR : Ce sont les P(?)leuniers  de Ceans
 
I° coup
 
Pourquoi seron nous
offenés
D' avoir vu nos mur
menacé
Sans leur dangers sans
nos allarme
Paru n'ent jamais pris
les Arme
Et la Fayette in ce
moment
Ne seroit pas un
Commandant
 

 
Jettons un regard
indulgent
Sur le pais trup
attligeant
Malheur est bonaché
que chose
Vantons l'effet lai(S)sons
la cause
Et ne sengéons en ce
moment
Qu'a fetre notre
Commandant
 

 
Quand la paix le forge
au repos
Tout les mortals sont se(c)
égaux
Mais il nen pas pour la
gloire
L'Enfant cheri de la
victoire
Toujours il marche le
premier
Et reçoit le premier
lanriere.
 

 
De l'homme il respecte
le droits
Il defende le peuple et les
roi
Si nous redoutons
lesclavage
A la guerre ayons son
courage
Et pour modele en tems
de paix
Prenons ce genereux
François
 

 
 
J'ai essayé de tout restituer en français de 2013, mais sans changer les mots ou les tournures.
 
Pierre-Henri Biger
 
 
Hommage  à M. le Marquis de La Fayette.
 
Le Marquis de La Fayette a joué un rôle très important dans la Guerre d'Indépendance des Etats Unis, y gagnant une grande popularité. Au début de la Révolution Française, il a réussi à se faire nommer commandant de la Garde Nationale et a espéré prendre une place de premier plan, sans succès durable. Il a pu quitter la France et échapper à  le terreur, et il a encore joué un rôle au rétablissement de la Monarchie et lors de la révolution de 1830.
AIR : Ce sont les  Meuniers de Céans (= d'ici)
 Il s'agit d'un air connu, utilisé par conséquent pour des chansons de circonstances. Cet air est aussi parfois dit "Nous avons un clocher chez nous" Il figure dans un ouvrage (essentiel quand on étuide la chanson populaire française) qui s'appelait "la Clé du Caveau" où il porte le n° 405
 
I° couplet
 
Pourquoi serions nous offensés
D'avoir vu nos murs menacés
Sans leur dangers sans nos alarmes
Paris n'eût jamais pris les Armes
Et la Fayette en ce moment
Ne serait pas un Commandant
 

 
Jettons un regard indulgent
Sur le pays trop affligeant (?)
Malheur est bon à quelque  chose
Vantons l'effet laissons la cause
Et ne songeons en ce moment
Qu'à fêter notre Commandant
 

 
Quand la paix le force au repos
Tout les mortels sont ses égaux
Mais il n'en pas pour la gloire
L'Enfant chéri de la victoire
Toujours il marche le premier
Et reçoit le premier lanriere. (???)
 

 
De l'homme il respecte les droits
Il defend le peuple et le roi
Si nous redoutons l'esclavage
A la guerre ayons son courage
Et pour modele en temps de paix
Prenons ce genereux Français
"I dettagli fanno la perfezione e la perfezione non è un dettaglio" Leonardo Da Vinci
© I Miei Ventagli - Privacy